Imprimer

Le phasage des travaux rend le projet soutenable

Logo-RFFFrédéric CUVILLIER, Ministre des Transports a commandé fin février 2013 à RFF une étude d'optimisation du projet, afin de mettre en exergue sur l'ensemble du périmètre géographique concerné [...] les alternatives en identifiant les réductions du coût total qui en résulteraient. Cette étude vise à réduire les coûts et rechercher un phasage des travaux. Elle sera remise au Ministre et à la commission "mobilité 21" qui doit rendre son rapport à la mi-juin.

Les principaux éléments de cette étude - rendus publics prochainement - devraient mettre en avant la modularité du projet, permettant à la fois de contenir l’enveloppe globale de l’investissement (compris entre 10 et 11 milliards d’euros, voir ci-dessus) et de répartir la réalisation des infrastructures de sorte que les investissements soient lissés sur une période allant probablement de 2018 à 2030, pour une amélioration progressive du service en exploitation.

Les 5 atouts du projet de Ligne Nouvelle Paris-Normandie

La future Ligne nouvelle Paris-Normandie (LNPN) présentée par RFF est un projet structurant d’aménagement du territoire, qui permettra :

  • > Le renforcement des échanges entre la Normandie et l'Ile-de-France, et la facilitation des échanges à l'intérieur de ces régions.
  • > Le développement du fret ferroviaire et des grands ports maritimes
  • > Un report modal significatif de la route vers le fer et donc un impact positif sur l'environnement
  • > La promotion d'un nouveau modèle de train entre TGV et TER, à même de créer une nouvelle filière nationale et internationale pour l'industrie du rail
  • > Une prise en compte de l'état des finances publiques, avec un projet réalisable en plusieurs phases.